Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Monsters can be made to fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

MessageSujet: Monsters can be made to fear   Mar 18 Fév - 10:05



Nom – van Helzen
Prénom – Lydia
Âge – 19
Né(e) le – 29 Février 1976


••• ... •••



••• Born from the darkness in my heart •••



••• ... •••



••• ... •••

...


Physique

Caractère

Histoire

Il me fixe, semblant finalement hésiter sur le sort qui m'est réservé. Je me tord de douleur à même le sol, peux même sentir mon sang bouillir dans mes veines mais, haletante, je trouve tout de même le courage de tendre ma main vers lui, vers elle. Il me fixe et ses crocs, qui venaient tout juste de s'enfoncer dans mon épaule, s'étirent en un vaste sourire de satisfaction sadique qui me terrifie. Je continue tout de même de tendre la main vers lui, vers elle ; luttant contre les effets de sa morsure empoisonnée et le défiant du regard, lui ordonnant entre deux cris de la lâcher. Il continue de me fixer un moment encore, visiblement amusé, presque excité, avant de se retourner et de sauter à travers une fenêtre avec ma grande sœur sous le bras, me laissant seule face à la fresque rouge qui recouvre les murs de notre chambre, face à cette œuvre d'art morbide qui fut autrefois notre mère. J'entends mon aînée hurler dans la rue mais sa voix se fait lointaine et ma conscience m'abandonne lentement, les maigres forces qu'il me reste ne me servant qu'à crier son nom... Sara ! Sara !

« Sara ! »

Je me réveille en sursaut, en sueur ; lasse de ce cauchemar qui ne cesse de hanter mes nuits, de ces larmes silencieuses qu'il me faut si souvent sécher. Je m'en veux terriblement de n'avoir rien su faire, même si je sais que je n'étais alors qu'une enfant de huit ans terrorisée face à un monstre aux traits humains. J'aurais tant voulu réussir à la sauver. Humf... Je me redresse lentement, pose ma main sur ces « cicatrices » sombres qui recouvrent mon épaule douloureuse, ces marques noires qui sont apparues là où ses crocs se sont enfoncés dans ma chair et retracent distinctement sa denture. Je hais les vives sensations de brûlure que ces marques provoquent à chaque fois que je perd mon sang froid ou que je rêve de cette nuit où j'ai perdu ma famille. Bien mal réveillée à cause de mon sommeil agité, je bâille et m'étire avant de remarquer la présence de Père Nikolaas, qui m'observe avec tristesse depuis l'encadrement de la porte de ma chambre. Heureuse de voir un visage rassurant, je sors immédiatement du lit et m'en vais chercher un réconfort bien mérité dans ses bras.

★ ★ ★ Corruption ★ ★ ★

Je m'appelle Lydia, Lydia van Helzen. Je suis née à Eindhoven, aux Pays Bas. Aujourd'hui est un jour très spécial pour moi car je vais fêter mon troisième véritable anniversaire, même si j'ai déjà douze ans - les joies d'être venue au monde un 29 février. J'ai bien évidemment des tas de projets en tête pour l'occasion mais dans l'immédiat, je dois rester sagement assise sur une chaise en attendant que ce brave Père Nikolaas ait terminé de m'administrer un onguent très particulier, fabriqué à partir des plantes sacrées cultivées dans le jardin de l'abbaye ; un onguent qui, je dois bien l'avouer, fait des miracles niveau soin des blessures infligées par ces satanées créatures de la nuit.

Père Nikolaas et les membres de sa fraternité sont très doués en matière de lutte contre les forces occultes et autres monstres nocturnes ! Je les aide souvent à confectionner des armes et médicaments qui serviront à nous défendre contre ces derniers - des baumes, des antidotes ou encore de l'eau bénite, qu'on obtient en faisant macérer les plantes et écorces du jardin dans de l'eau normale. J'ai bien conscience que leurs activités peuvent sembler bizarres vu de l'extérieur, c'est pourquoi elles sont tenues secrètes, mais je suis très bien placée pour savoir que ces monstres sont réels, contrairement à ce que pensent les gens ; que ces créatures hantent réellement nos rues et se repaissent des humains ou de leurs émotions.
Je suis la victime de l'un d'entre eux et même si j'ai honte de l'avouer, sa morsure m'a corrompue, m'a transmis certaines de leurs caractéristiques ; que ce soit leur affinité avec la lune et la nuit ou leur capacité à voir même dans les ténèbres les plus épaisses.

Père Nikolaas connaissait bien mon père et si le massacre de ma famille l'a profondément attristé, la nouvelle de ma survie l'a immédiatement poussé à venir à ma rencontre. Il est resté à mon chevet des jours durant et m'a prodigué ses propres soins à l'insu des infirmières et des médecins désespérés qui ne comprenaient pas pourquoi mon état ne s'améliorait pas, qui ne pouvaient ne serais-ce qu'imaginer quelle était la nature du mal qui me rongeait. Il m'a ainsi sauvé la vie et a décidé de ramener la miraculée que j'étais avec lui à l'abbaye, par générosité, certes, mais aussi et surtout pour s'assurer que cette corruption qui avait faillis me tuer n'évoluerait pas, pour s'assurer que je resterais relativement humaine.

★ ★ ★ Carnage ★ ★ ★

★ ★ ★ Vengeance ★ ★ ★

★ ★ ★ Huntress ★ ★ ★

★ ★ ★ Reckoning ★ ★ ★






Simon Baekeland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bouillie-infame.forumgratuit.be
 

Monsters can be made to fear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Fear no one» ●Soxyih
» [Aken] Fake Made [Stylize IC]
» Wilfer du 76 Jazz Manouche Crooner, Swing Made in Normandie
» Monsters University
» Le BS 401 "made by " Bouygues Telecom est disponible à partir de 1€

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Préparation au jeu :: Présentation des personnages :: † Cimetière †-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet